Difference between revisions of "Le Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Analyse des trajectoires"

From Coastal Wiki
Jump to: navigation, search
Line 13: Line 13:
 
rect 372 2396 1780 2896[[Le Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Mise en oeuvre]]
 
rect 372 2396 1780 2896[[Le Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Mise en oeuvre]]
 
</imagemap>
 
</imagemap>
 +
 +
Le but général de la deuxième étape – '''analyses et prospectives''' – est de donner du contenu aux problématiques et aux aspirations préalablement identifiées pendant l’étape précédente de mise en place ; c’est de rendre visible ce qui est invisible et d’impliquer les acteurs concernés dans la quête de résultats.
 +
 +
== Les principales tâches ==
 +
 +
Deux tâches essentielles sont à entreprendre dans cette étape :
 +
# '''Recueillir des preuves''' : procéder à des analyses détaillées complémentaires des problématiques majeures, là où c’est nécessaire ;
 +
# '''Faire des prospectives''' : élaborer des scénarios alternatifs et, si nécessaire, les tester par le biais d’actions pilotes, et identifier des sources potentielles de financement pour l’avenir.
 +
 +
Les objectifs de cette étape sont donc :
 +
*D’étayer les problématiques identifiés par une analyse critique plus rigoureuse – décrire l’état actuel et les tendances probables.
 +
*De générer et tester des visions alternatives de l’avenir, par l’utilisation d’outils tels que les scénarios,
 +
*De poser les bases des futures coopérations et mise en œuvre par le biais d’actions pilotes et par l’identification de sources de financement à venir.
 +
 +
== Les résultats attendus ==
 +
 +
Un rapport de diagnostic sera produit sur l’état actuel et les tendances futures. Pour cela, il est recommandé de poursuivre et compléter la démarche cadre FMPEIR.
 +
Ensuite, des scénarios alternatifs, incluant un schéma préliminaire de financement pour leur mise en œuvre, seront élaborés, ainsi que les premières actions pilotes quand c’est pertinent.
 +
 +
== Etablir les faits : le rapport de diagnostic ==
 +
 +
A travers les thèmes retenus pour les objectifs et les indicateurs, la tâche consiste à mieux comprendre à la fois le contexte actuel et les flux à venir de phénomènes dans la région.
 +
 +
Pour cela, il s’agira de :
 +
*Analyser plus en détail les problématiques majeures, puis résumer la situation existante de la région et ses racines profondes, en se concentrant sur les priorités annoncées (gouvernance, environnement, sociologie et économie).
 +
*Faire des projections en se basant sur les tendances probables ou souhaitables, sur des périodes compatibles avec la durée de la stratégie, du plan ou du programme de GIZC.
 +
*Examiner certains facteurs tels que les biens et services rendus par l’écosystème, ainsi que des problématiques dépassant la zone telles que l’érosion, l’agriculture et l’élevage, la déforestation et la pollution (à la fois localisée et diffuse).
 +
 +
Les objectifs sont doubles : il s’agit, premièrement, de constituer une base solide pour les discussions, et deuxièmement, de fournir une base pour la visualisation, le test, l’élaboration et la discussion de scénarios alternatifs, autrement dit, pour « rendre visible ce qui est invisible ».
 +
 +
La valeur des connaissances locales ou traditionnelles sera également reconnue et recherchée. Il sera admis que les citoyens et les travailleurs issus d’une population littorale peuvent avoir une connaissance profonde du système littoral, et qu’ils seront impliqués activement dans les analyses afin d’en améliorer la qualité.

Revision as of 16:04, 7 July 2014


Introduction  


Initialisation  


Analyse des trajectoires
(passé/présent/futur)
 


Co‑construction d'une vision  


Planification stratégique  


Mise en oeuvre  


 


Le Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - InitialisationLe Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Analyse des trajectoiresLe Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Co-construction d'une visionLe Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Planification stratégiqueLe Processus GIZC – Un itinéraire vers la durabilité des côtes - Mise en oeuvreICZM pegaso 3 fr 2.png
About this image

Le but général de la deuxième étape – analyses et prospectives – est de donner du contenu aux problématiques et aux aspirations préalablement identifiées pendant l’étape précédente de mise en place ; c’est de rendre visible ce qui est invisible et d’impliquer les acteurs concernés dans la quête de résultats.

Les principales tâches

Deux tâches essentielles sont à entreprendre dans cette étape :

  1. Recueillir des preuves : procéder à des analyses détaillées complémentaires des problématiques majeures, là où c’est nécessaire ;
  2. Faire des prospectives : élaborer des scénarios alternatifs et, si nécessaire, les tester par le biais d’actions pilotes, et identifier des sources potentielles de financement pour l’avenir.

Les objectifs de cette étape sont donc :

  • D’étayer les problématiques identifiés par une analyse critique plus rigoureuse – décrire l’état actuel et les tendances probables.
  • De générer et tester des visions alternatives de l’avenir, par l’utilisation d’outils tels que les scénarios,
  • De poser les bases des futures coopérations et mise en œuvre par le biais d’actions pilotes et par l’identification de sources de financement à venir.

Les résultats attendus

Un rapport de diagnostic sera produit sur l’état actuel et les tendances futures. Pour cela, il est recommandé de poursuivre et compléter la démarche cadre FMPEIR. Ensuite, des scénarios alternatifs, incluant un schéma préliminaire de financement pour leur mise en œuvre, seront élaborés, ainsi que les premières actions pilotes quand c’est pertinent.

Etablir les faits : le rapport de diagnostic

A travers les thèmes retenus pour les objectifs et les indicateurs, la tâche consiste à mieux comprendre à la fois le contexte actuel et les flux à venir de phénomènes dans la région.

Pour cela, il s’agira de :

  • Analyser plus en détail les problématiques majeures, puis résumer la situation existante de la région et ses racines profondes, en se concentrant sur les priorités annoncées (gouvernance, environnement, sociologie et économie).
  • Faire des projections en se basant sur les tendances probables ou souhaitables, sur des périodes compatibles avec la durée de la stratégie, du plan ou du programme de GIZC.
  • Examiner certains facteurs tels que les biens et services rendus par l’écosystème, ainsi que des problématiques dépassant la zone telles que l’érosion, l’agriculture et l’élevage, la déforestation et la pollution (à la fois localisée et diffuse).

Les objectifs sont doubles : il s’agit, premièrement, de constituer une base solide pour les discussions, et deuxièmement, de fournir une base pour la visualisation, le test, l’élaboration et la discussion de scénarios alternatifs, autrement dit, pour « rendre visible ce qui est invisible ».

La valeur des connaissances locales ou traditionnelles sera également reconnue et recherchée. Il sera admis que les citoyens et les travailleurs issus d’une population littorale peuvent avoir une connaissance profonde du système littoral, et qu’ils seront impliqués activement dans les analyses afin d’en améliorer la qualité.